Home Institution

University of Puget Sound

Publication Date

Spring 2012

Program Name

Madagascar: National Identity and Social Change

Abstract

Autour d’Andranomena, un village qui se trouve près de Morondava dans la Région Menabe, il y a encore des terres non cultivées couvertes d’herbes sauvages ou de forets. Mais avec l’accroissement de la population dû au taux de natalité et de l’immigration, il y a de plus en plus de pressions pour trouver de la terre nouvelle.

Cette recherche de terrain se passe avec deux processus parallèles: le premier est la demande de titres domaniaux auprès de l’Etat effectuée par l’intéressé et le second est la validation de la possession de terre avec la connaissance locale de la personne qui la cultive. Donc pour la plupart, les lois et les procédures recommandées par l’Etat ne sont ni très bien connues ni suivies par le peuple. Cela ne pose pas de problèmes maintenant parce qu’il y a du terrain domanial que l’on peut cultiver sans les papiers officiels mais avec une réduction de la terre disponible. C’est possible que quelqu’un possède légalement un terrain pendant que quelqu’un d’autre la cultive. Actuellement, les causes les plus grandes de la division entre la politique de l’Etat légal et la gestion de possession de terre par la communauté sont le manque d’éducation et l’incapacité du peuple à suivre les règles. Cela est dû à la cherté du frais à payer et à la validation de l’avis de la communauté locale par l’Etat.

A part la propriété privée et cultivée, il y a aussi les ressources communales comme les forêts et le terrain sauvage. Bien que quelqu’un prétende déjà être le propriétaire d’une grande partie de cette terre, les gens d’Andranomena l’utilisent pour leur bétail, pour le fourrage et pour prendre les matières nécessaires pour les besoins de la vie (c’est le même pour les champs nouveaux). Il y a l'esprit d’expansion à l’Ouest de Madagascar, la partie la moins peuplée, et aussi l’idée que les ressources sont indéfinies. Cela menace les aires naturelles et les forêts.

En ce moment, il n’y a pas de problèmes évidents dans la vie quotidienne de la population, mais les problèmes structurels se poseront dans l’avenir si on n’arrive pas à les résoudre maintenant.

Disciplines

Agricultural and Resource Economics | Demography, Population, and Ecology | Inequality and Stratification | Natural Resource Economics | Natural Resources Management and Policy | Sustainability

 

Share

Article Location

 
COinS