Home Institution

Middlebury College

Publication Date

Fall 2009

Program Name

Cameroon: Social Pluralism and Development

Abstract

Cette recherche est un effort d’évoquer la nécessité de réévaluer l’état de l’intégration nationale, surtout entre les Bamiléké et les Béti. Elle explore les caractéristiques et les passés de ces ethnies en fonction des stéréotypes et par rapport à l’intérêt des dirigeants et des citoyens. En plus, une enquête des différences entre Elig-Effa, un quartier populaire, et Golf, un quartier résidentiel, démontre que l’intégration urbaine encourage des relations mais n’a pas encore provoqué une intégration humaine. À partir des lectures, des entretiens, et des observations, j’ai conclu que plus des Béti ont des stéréotypes que les Bamiléké, et qu’ils y tiennent plus fortement. Malgré leurs relations plus rapprochées à Elig-Effa qu’au Golf, les Béti y ont des stéréotypes plus forts que les Bamiléké. En plus, les citoyens qui ont vécu plus de temps parmi l’autre ethnie ont des stéréotypes plus forts. Des mécanismes de la perpétuation des stéréotypes sont la rivalité, la tradition orale familiale, et les expériences de l’individu. De l’histoire, il est évident que les voisins cachent la tension ethnique jusqu’aux moments précis qui provoquent des conflits. Il faut que les Camerounais apprennent de cette histoire pour développer une nouvelle mentalité afin d’éviter la violence avant les élections.

Disciplines

Anthropology | Race and Ethnicity | Social and Cultural Anthropology

 

Share

Article Location

 
COinS